top of page

Sauvez la planète, faite des œufs!

Sans rire, les poules en ville contribuent grandement à réduire notre empreinte écologique.


Réduire les émissions de carbone, éliminer les déchets domestiques, recycler, polluer moins. Les enjeux pour améliorer notre monde sont nombreux et demandent souvent peu d'efforts, pour autant qu'ils représentent une amélioration rapide sur notre propre qualité de vie, sinon nous risquons de ne pas tenir ces belles résolutions bien longtemps!



Les incontournables bacs de recyclage ont dû être imposés de force pour qu’ils soient adoptés et représentent encore un effort pour bien des gens et même pour certaines municipalités qui ont été surprises à enfouir des tonnes de matières recyclées faute de moyens.

Il est surprenant de constater qu'il reste encore des municipalités qui dépensent des sommes considérables pour gérer les déchets mais qui hésitent encore à permettre l'adoption des poules qui contribueraient à réduire ces déchets domestiques et les coûts qui y sont reliés.

De plus, même si l'exercise est louable, la récupération par camion occasionne à elle seule d'énorme émission de carbone.




Selon Recyc-québec une famille moyenne perd 140 kg de nourriture soit 1100$ annuellement.

''Le gaspillage alimentaire est un enjeu planétaire important. En chiffres 1/3 de la nourriture produite dans le monde est perdue ou jetée, équivalant à environ 1,3 milliard de tonnes par an. La nourriture produite mais non consommée occupe inutilement près de 1,4 milliard d'hectares de terres, ce qui correspond à la superficie du Canada et de l’Inde réunis. La production de toute cette nourriture perdue ou jetée requiert environ 1/4 de toute l’eau utilisée en agriculture chaque année. En plus d’occasionner une utilisation inadéquate de nos ressources, l’enfouissement ou l’incinération de ces aliments génère des émissions de gaz à effet de serre qui contribuent aux changements climatiques. Et ce n’est pas tout! Le gaspillage alimentaire a également des impacts économiques importants. Une étude réalisée pour le Conseil National zéro déchet a permis d’évaluer qu’au Canada, 2,2 millions de tonnes d’aliments sont gaspillés par les ménages canadiens chaque année, une perte qui équivaut à plus de 17 milliards de dollars. En effet, ce sont 63 % des résidus alimentaires qui sont jetés à la poubelle ou au compostage par les citoyens dans leurs maisons qui auraient pu être consommés.

La grande majorité des familles peuvent transformer toute cette nourriture en œufs et en engrais. Les poules mangent près de 95% de nos restes de tables (même la viande) lorsque ceux-ci leur sont présentés en respectant certaines pratiques simple et facile. Les poules sont faciles à garder et n'émettent aucune odeur désagréable avec un tant soit peu d’entretien.